• Ave Maria - Mendelssohn

    Ave Maria - Félix Mendelssohn

    La partition est ici

    Quoique Mendelssohn fût, toute sa vie durant, un pieux protestant, sa mise en musique de l’Ave Maria latin est l’une de ses créations les plus belles. Bâti en trois parties, il voit s’établir un contraste éloquent entre la simplicité dévotionnelle de ses sections extrêmes (qui partagent le même matériau musical de base) et les textures contrapuntiques flottantes de son «Sancta Maria». Signalons que la phrase initiale du ténor solo est rappelée dans la coda finale de la Symphonie «Écossaise». Enthousiaste, Heinrich Dorn écrivit dans la Neue Zeitschrift für Musik: «La musique dit avec une telle conviction la sainteté de Marie qu’elle pourrait amener vers la Vierge un non-catholique. Cet ensemble en la majeur, d’une joie sacrale, est comme un plateau en or sur lequel le maître aurait déposé cette hymne pure. Nous découvrons là les plus tendres couleurs tonales de l’édification, du culte et de la pensée religieuse tournées vers le Ciel et reflétées dans le regard.»

    in Hypérion

    Soprane 1 

    et

    Soprane 2

    Requiem

    Requiem

    Introïtus

    Introïtus

    Alto 1

    et

    Alto 2

    Requiem

    Requiem

    Requiem

    Introïtus

    Ténor 1

    et

    Ténor 2

    et

    Ténor solo

    Requiem

    Requiem

    Requiem

    Requiem

    Introïtus

    Introïtus

    Basse 1

    et

    Basse 2

    Requiem

    Requiem

    Requiem

    Introïtus

     Une version choisie pour la partition qui défile :